Le nouveau Système d'Alerte et d'Information des Populations (SAIP) entre en fonction le 1er mars 2017. Il est toujours identifié par la "traditionnelle" sirène testée chaque premier mercredi du mois. Sa gestion en revient désormais à la préfecture. Et peut être déclenché à tout moment sur demande de la Ville.  

L'ancien système datait de la Seconde Guerre Mondiale. Le nouveau dispositif entre en fonction ce 1er mars. Une modernisation et une rationalisation s'imposait donc avec la mise en place du nouveau Système d'Alerte et d'Information des Populations.


Les sites d'implantation des sirènes ne changement pas : mairie technique et église Notre Dame de Bon Voyage. En revanche, de nouveaux boîtiers électriques alimentant ces sirènes prennent le relais. Ils ont été testés mercredi 1er mars dès 11h.

Au-delà des menaces militaires ou terroristes, le système d'alerte a été étendu à tous les risques technologiques et naturels.

Comment faire la différence entre test et alerte ?
Le test est identifié par un signal continu d'une minute.
En revanche l'alerte se manifeste par un signal montant et descendant composé de 3 séquences de 1'41'' entrecoupé d'un silence de 5''.
La fin de l’alerte est annoncée par un signal continu de 30''.

Comment identifier la menace ?
En effet, le signal sonore permet d'alerter la population d'un danger imminent sans pour autant identifier le type de danger.
Pour être informé en temps réel d'un danger, son type et les mesures à prendre, la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion de crise (DGSCGC) du ministère de l’Intérieur en collaboration avec le Service d’information du Gouvernement (SIG) ont mis en place une application mobile d’alerte des populations sur smartphone intitulée SAIP.
Elle est gratuite et disponible sur :

appstore   googleplay

Pour plus d'information sur l'application cliquez sur la bannière ci-dessous
pour accéder au site du Gouvernement

saip