A OK Corral, une journée inclusive “propice au partage”

Une journée Inclusion-handicap au parc d’attractions OK Corral était organisée ce samedi 5 novembre par la Caisse des écoles de La Seyne-sur-Mer, avec le soutien financier de la Caisse d’allocations familiales du Var. Seize enfants âgés de 3 à 13 ans, accompagnés de leurs parents, ont ainsi bénéficié d’une sortie festive sur le thème d’Halloween.

Toujours avec la volonté d’offrir « la même chance à tous les enfants seynois » de participer à des activités de loisirs, comme l’a déjà souligné Jade Fornoni, éducatrice spécialisée et coordinatrice de l’accueil des enfants porteurs de handicap dans les centres de loisirs de la Caisse des écoles, l’établissement public communal organise également des sorties parents-enfants adaptées aux publics présentant des problématiques de santé et handicaps.

C’est ainsi que ce samedi 5 novembre, seize enfants âgés de 3 à 13 ans, accompagnés de leurs parents, ont pu célébrer Halloween au parc OK Corral de Cuges-les-Pins (13). Une journée subventionnée par la Caisse d’allocations familiales (Caf) du Var, dans le cadre de l’appel à projet “Inclusion des personnes en situation de handicap”, qui n’aurait néanmoins pu être mise en place « sans le soutien logistique de la Régie des Transports de la Ville et l’implication des agents de la Caisse des écoles », tient à préciser Sandrine Macia, directrice adjointe de la Caisse des écoles.

« Loin du quotidien »

L’accès aux attractions a en outre été facilité grâce à un partenariat avec le parc Ok Corral, qui a délivré des “pass” pour limiter les temps d’attente aux attractions. La mobilisation de tous ces acteurs a ainsi permis « aux enfants et aux parents de se divertir et de profiter pleinement des animations dans une ambiance conviviale favorable aux échanges entre les différentes familles, les parents et les enfants », témoigne Sandrine Macia en évoquant « les sourires et la bonne humeur de tous, notamment durant le pique-nique collectif. »

« L’objectif principal était de créer des liens et de se rencontrer autour d’une activité ludique et adaptée, souligne-t-elle. C’est ce contexte, propice au partage et loin du quotidien, qui a été vecteur de création de lien social et d’inclusion. »

Partage