Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

 

Bien souvent, la notion d'incivilité demeure floue ou réductrice à quelques règles élémentaires comme la politesse ou le respect.

En fait, le spectre des incivilités est si large qu'il englobe même les plus courants des « délits » que l'on pourrait qualifier d'anodins. Il n'y a pas de petites entorses aux règles du quotidien qui ne soient dommageables pour l'environnement, la voie publique, l'espace privé, le relationnel.

Cracher, hurler, ne pas ramasser les besoins de son chien, endommager les biens publics, coller du chewing-gum sur un fauteuil dans les transports en commun, jeter sur la voie détritus ou encombrants en tout genre, etc. sont autant d'actes insolents, malveillants, impolis et inciviques qui traduisent un désengagement de responsabilité.

 
     2campagneincivilité2019
     Voir la campagne d'affichage
     "Stop aux incivilités"

 

Télécharger la présentation du
plan de lutte contre les incivilités

   

Lancement de la campagne anti-incivilités (vendredi 8 février 2019)

 

Les trois points essentiels :

> Les actes d'incivilité sont un défi à l'ordre public.
> Les actes d'incivilité contribuent au sentiment d'insécurité.
> Les actes d'incivilité  hypothèquent l'espace public par un phénomène sournois d'abandon et de défection dudit espace auquel se substitue inconfort et sentiment de malaise.


La campagne en 2 phases :

Phase 1 :
Dissuasion prévention et dialogue
Jusqu'à fin mars. A ce stade, interviennent policiers municipaux (dont ASVP), en mission d'information entre autre dans les collèges, médiateurs et gardiens du parc de la Navale au sein de la Brigade du cadre de vie. Leur mission tient de la sensibilisation et de l'information au mieux vivre en semble dont il semblerait que les règles élémentaires se délitent avec le temps.

Cette action est appuyée par la campagne d'affichage en cours (dépôts sauvage, tapage nocturne, vols de matériels urbains, etc.), par une relance de la possibilité de faire enlever gratuitement les encombrants, par la mise à disponibilité de cani-sites et de sachets/déjections canines, par un zéro déchet sur le marché du cours Louis Blanc, etc.

Phase 2 : Sanction et verbalisation 
Pour le maire cette montée en puissance d'information et de lutte contre l'incivilité n'est rien d'autre « qu'une profonde détermination à en matière d'ordre public et de sécurité ».

Les incivilités ont un prix 

En 2018, les réparations (tag/peinture, coffrets électriques, signalétique, etc.) réalisées au parc Braudel se chiffrent à 12 600€. Au parc de la Navale, 6 800€ pour effacer les tags, remplacer les serrures des chalets, réparer les bornes incendie, etc.). Sur les plages, 15 500€ investis pour remplacer 90 corbeilles. 400 mètres de ganivelles ont coûté 6 000€. Et pas moins de 1 000€ pour la maintenance des douches. Enfin, les dégradations du matériel de vidéosurveillance (5 caméras + antennes et supports) s'élèvent à quelque 12 000€.