Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

Suite au décès d'Arthur Paecht, ancien maire de La Seyne (2001-2008), Marc Vuillemot, maire de La Seyne et Vice-président de TPM a fait la déclaration suivante :

 

La nouvelle du décès d’Arthur Paecht va attrister nombre de nos concitoyens. 


J’ai pour ma part beaucoup appris de cet homme que je n’ai jamais pu considérer comme un adversaire politique, bien que nos options aient été pour le moins divergentes, que nous nous soyons opposés, en alternant nos rôles de maire et d’animateur de la minorité, et quoiqu’il ait maintes fois ironisé, son œil pétillant de malice, se qualifiant de... « seul homme de gauche de La Seyne ». 


Je salue l’homme d’exception qu’il fut, dès son enfance atrocement marquée par le nazisme en Autriche, qui aura forgé une vie d’homme résolument républicain et démocrate, jusqu’à ses ultimes combats, au nombre desquels celui que nous avons mené ensemble pour le maintien de notre maternité seynoise, lui qui, tout en ayant exercé quatre décennies à La Seyne son métier de médecin de ville, a toujours été un ardent promoteur et défenseur de l’hôpital public. 


Son souvenir ne s’éteindra pas pour La Seyne qui lui rendra l’hommage public qu’elle lui doit à l’occasion de ses obsèques. 
À Valérie, Pascal, Aude, à ses petits-enfants, à ses proches et à ses vrais amis de sa vie politique et publique, je tiens à apporter, au nom de notre conseil municipal, et en mon nom propre, le témoignage d’une affectueuse et sincère compassion.