Archives municipales Marius Autran : notre mémoire

Situées place Ledru-Rollin au-dessus de la salle des mariages, les Archives municipales sont gérées par trois agents. Ces derniers collectent, classent, conservent et communiquent (les « 4 C ») documents administratifs et patrimoniaux.

« Certains dossiers recèlent des trésors insoupçonnés ». Au 2e étage des Archives, Alan Virot, responsable des Archives, évoque un dossier découvert aux services techniques. « La première demande de classement de La Seyne comme station balnéaire en 1914 qui n’aboutira qu’en 2008 ! » Sous sa direction, Stéphanie Thomas et Isabelle Gérigny, assistantes archivistes, collectent, classent, conservent et communiquent les documents, « à 80% administratifs, pour la préservation de la preuve, et à 20% patrimoniaux », précise-t-il.

Si l’ensemble des archives publiques produites par la collectivité (Assemblées, État civil, Services techniques, Jeunesse…) doit converger vers les Archives, seules 10 % sont conservées : « Nous suivons pour partie une réglementation nationale et l’expertise de l’archiviste pour le reste. » Un choix validé par l’État, via le directeur des Archives départementales du Var.

Par ailleurs, un certain nombre d’archives privées (chantiers navals avec le CRCN et les Tuyauteurs, fonds du dessinateur Charly, fonds audiovisuel remarquable des années 40 et 50…) aboutissent place Ledru Rollin : « Certaines sont monumentales. Il peut s’agir par exemple de maquettes de bateaux (NDLR : une exposition est en gestation pour cet été). Dans ce cas, une réserve communale leur est dédiée dans une salle du fort Napoléon ».

Service appui, les Archives municipales sont à votre disposition pour toute question sur l’archivage en interne et ses méthodes. Elles reçoivent également, sur rendez-vous, tout public désireux de consulter.

Tél. : 04 94 87 52 24

archives@la-seyne.fr

15 000 articles

Du petit au gros dossier, les archives municipales contiennent 15 000 articles. Pour cela, il a fallu rationaliser les espaces et opérer le tri des archives intermédiaires. Aujourd’hui, sur les 800 mètres linéaires d’étagères occupés, 40 demeurent disponibles pour les arrivages d’urgence. Le confinement a par ailleurs permis d’achever de répertorier informatiquement l’ensemble des ordres du jour des conseils municipaux.

Partage
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp