Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

logo 2

visitvar

 

La Batterie de Peyras  (1879)

Située à 200 mètres d'altitude sur les contreforts du cap Sicié, la batterie de Peyras vous permettra de découvrir un panorama à 360° : de la rade de Bandol à la rade de Giens et les îles d'Hyères, en passant par la presqu'île de Saint-Mandrier-sur-Mer. Vous pourrez également apercevoir les monts toulonnais dont le mont Caume (point culminant de l'aire toulonnaise à 804 m). La batterie est toujours occupée par la Marine nationale qui l'a restaurée.

   
  Un peu d'histoire 

La batterie de Peyras fut construite en 1878-1879, époque marquée par des tensions franco-anglaises et franco-italiennes en Méditerranée.
Elle avait pour mission de battre l'espace compris entre l'isthme des Sablettes et la pleine mer aux environs des rochers des Deux Frères.

Ses feux croisaient ceux de sa soeur de gauche, la batterie de Saint-Elme.
C'était une “batterie de bombardement” de gros calibre. Son attitude lui permettait en effet de soumettre des vaisseaux ennemis à un tir plongeant, augmentant ainsi son efficacité.

Après la libération, la Marine nationale transforma le site en école de D.C.A. (Défense Contre Aviation) en y installant les 4 canons allemands de 105 mm qui s'y trouvent encore aujourd'hui.

La batterie cessa d'être opérationnelle le 1er juin 1957. Le fort fut désarmé en 1965.


Intérêt architectural

La batterie de Peyras illustre de façon typique la nouvelle génération de batterie de côte (19ème siècle). Elle présente un panorama de l'évolution des batteries de côte de 1880 à la dernière guerre mondiale, selon une lisibilité très claire.
C'est le seul exemple en parfait état de conservation. 

Intérêt historique

Un des intérêts de ce site est de présenter une chronologie d'aménagements réalisés de la fin du XIXème siècle au milieu du XXème siècle (1878, 1907-1930, 1943, 1950).

Utilisation actuelle

Ce fort est visité par de petits groupes sur demande auprès de l'association GMC en charge de la restauration.

Période d'ouverture


Le fort est ouvert à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine organisées chaque année le troisième week-end du mois de septembre et à la demande auprès de l'association GMC.