Des arbres et de la couleur pour le centre-ville

C’est au coeur de la fête du Printemps que Nathalie Bicais a souhaité mettre encore plus de vert et de couleurs dans le centre-ville. 32 bacs qui accueilleront des magnolias, des agrumes et ficus sont installés dans les deux ruelles du centre-ville, rendues aux piétons : les rues Franchipani et Baptistin-Paul.

La loi “Climat et Résilience”, votée en 2021, a clairement généralisé le principe des ZFE (Zones à faibles émissions mobilités). Au 31 décembre 2024, toutes les agglomérations de plus de 150.000 habitants devront avoir mis en place ce qui porte désormais la dénomination officielle de “Zones à faibles émission mobilités”. La Seyne-sur-Mer ne fait pas partie de ces cibles, mais Nathalie Bicais a engagé tous les moyens possibles pour faire du coeur de ville une véritable ZFE.

La piétonnisation de l’hyper centre en octobre dernier, la végétalisation du port l’an dernier, et aujourd’hui, la végétalisation des deux rues devenues piétonnes, témoignent de cette volonté de redonner de “la gaieté et des couleurs au centre-ville” assurait Nathalie Bicais. “Les arbres ont été choisis en fonction de leur hauteur afin de ne pas boucher la luminosité des fenêtres, mais aussi en fonction de leur verdure tout au long de l’année. Nous avons choisi des magnolias du Japon, des ficus, des agrumes rustiques comme le bigaradier. Je remercie les membres des BIG (*) qui nous ont prêté main forte”.

La végétalisation du centre-ville n’est pas fini, des eucalyptus seront bientôt plantés devant l’hôtel Mercure. “Cette place illustre tout ce qu’il ne faut plus faire aujourd’hui en urbanisme : de grandes places minérales qui dégagent de la chaleur. En verdissant ces lieux, on y amène une fraîcheur indispensable”, conclut-elle.

(*) Brigades d’intérêt général
Partage