Des stars du foot à Scaglia le 17 octobre 2021

Un match caritatif organisé conjointement par le Rotary Club de La Seyne – Saint-Mandrier et le FC Seynois va permettre de rassembler un  plateau exceptionnel d’anciennes gloires du football (Boli, Guily, Squillaci, Givet, Maoulida, etc…) le dimanche 17 octobre sur la pelouse du stade Scaglia. Le parking Martini, à proximité, sera exceptionnellement gratuit ce jour-là.

Le Football Club Seynois est-il en train de renaître de ses cendres ? C’est en tout cas une nouvelle dynamique qu’enclenchent le président Hakim Zahnoun et toute son équipe en redonnant ses lettres de noblesse à ce club historique de la commune.

Car le FC Seynois repart sur de nouvelles bases. Beaucoup d’anciens sont de retour au club (Gérard Braquet, Christophe Graziani (ci-contre), Guy Bouchon, Jean-Pierre Prince) et posent les fondations d’un nouveau projet qui doit leur permettre de retrouver la lumière que ce soit au niveau de l’équipe fanion ou des équipes de jeunes.

Et de la lumière, il y en aura beaucoup le dimanche 17 octobre à 10 heures au complexe Baquet. On sera même proche d’un véritable feu d’artifice lorsque Sébastien Squillaci, Basile Boli, Givet, Guily, Marcel Dib, Toifilou Maoulida, Frédéric Meyrieu, Stéphane Porato, Moussa N’Diaye, François Zahoui, Frédéric Brando ainsi que les rugbymen Aubin Hueber et Marc De Rougemont, le vice-champion du monde de street work out Aubin Chevillard ou encore les acteurs et humoristes, Moussa Maaskri, Yves Pujol, Bengous, et Anthony Joubert fouleront la pelouse du stade Scaglia.

Du beau monde pour l’organisation de ce match caritatif au profit de l’association Samba Football Association qui collabore avec le Football Club Seynois (FCS) et accompagne les jeunes talents de Côte d’Ivoire afin de se professionnaliser dans le football.

« Le club repart sur une nouvelle dynamique et je pense que l’organisation de cette rencontre marque le début d’un projet qui doit permettre au FCS de renouer avec son passé, explique le nouveau vice-président et formateur Christophe Graziani. On a besoin d’envoyer des signaux positifs que ce soit aux parents, à la commune, aux jeunes et à la population en général. Ce match est une formidable opportunité de faire revenir du monde au stade, d’autant que nous souhaitons que ce soit l’équipe fanion qui clôture cette magnifique journée par une rencontre de championnat ».

Si l’accès sera bien évidemment gratuit pour le public, cette rencontre demande une sacrée organisation dont le chef d’orchestre se nomme Meddy Viardot (à gauche), qui n’est autre que le président du Rotary Club de La Seyne – Saint-Mandrier mais également nouveau dirigeant du FC Seynois.

« Notre tissu relationnel nous a permis d’attirer des partenaires comme La Marseillaise, qui aménagera un stand avec une loge VIP pour accueillir et interviewer les personnalités, le Magazine Limpact, qui aura un plateau sur site et tiendra le stand des partenaires professionnels du Rotary Club, le Média Digital GALAK6 spécialisé dans les streamers, qui participera à la retransmission en direct sur la chaîne TWITCH tout en récoltant des dons en faveur de l’association. Il y aura également des restaurateurs tels que Fabrice Sailet ou Jean-Christophe Giol pour le repas, sans oublier des stands de nourritures à emporter. L’intégralité des recettes sera reversée à l’association. Enfin, je n’oublie pas la municipalité dont l’aide logistique sera précieuse et essentielle à la réussite de cet évènement qui devrait faire date dans l’histoire du club ».

 

Qu’est-ce que le Samba Football Club ?

Il s’agit d’une association de football ivoirienne basée à Anyama à dix kilomètres d’Abidjan. Une association dont est proche Sékou Koné, l’actuel entraîneur de l’équipe fanion du FCS. Tout d’abord simple centre de formation, il existe désormais plusieurs formations, des U10 aux seniors, inscrites dans les championnats nationaux. Un club qui a besoin de partenaires  pour promouvoir ses actions sportives mais aussi sociales, et l’achat de matériel et d’équipements pour les jeunes pensionnaires.

Les mots de Daniel Martinez (conseiller municipal délégué aux sports, ci-contre)

« Il s’agit d’un très beau projet dont la mairie est partie prenante. On se félicite bien évidemment d’accueillir un tel évènement sur notre territoire. Nous ne sommes pas les organisateurs. Mais nous facilitons et accompagnons au mieux les clubs désireux d’organiser de telles manifestations. On soutiendra toujours les personnes qui souhaitent faire avancer la vie associative qui est l’axe fort de notre politique sportive. On pense qu’avec les clubs, on peut tout mener de front. Cela ne se résume pas seulement à la performance sportive en compétition. Mais aussi aux actions éducatives, de loisirs, de santé ou d’inclusion sportive qui ont plus que jamais leur place dans la vie associative »


Questions à Sébastien Squillaci

International français à 21 reprises, l’ancien joueur de Monaco, Lyon, Séville et Arsenal sera présent « avec un grand plaisir sur la pelouse où on m’a appris à jouer au football ». Il sera même le capitaine d’une des deux formations. Il explique avec enthousiasme sa participation à ce match caritatif.

Vous allez fouler à nouveau la pelouse de Scaglia 36 ans après vos débuts au FCS*. Qu’est-ce que cela vous fait ?

Sincèrement, ce ne sera pas sans émotion. Lorsque Meddy et Christophe m’ont contacté, j’ai accepté de suite l’invitation. C’était une évidence. Au moment de raccrocher, j’ai eu un moment de nostalgie. Je me suis rappelé des éducateurs qui nous emmenaient sur les tournois, mes parents qui venaient assister aux matches, l’ambiance dans les vestiaires… Je n’oublie pas mes racines, et je suis véritablement heureux de revenir pour cette rencontre.

Vous aurez en plus une équipe à votre nom…

On a donc intérêt à être bon (rire).  J’ai vu un peu le casting et je pense qu’il y aura de quoi bien s’amuser. Je vais essayer de faire venir Givet et Giuly s’ils sont disponibles car ils sont encore en bonne forme physique et ce seront des atouts précieux (sourire).

Qu’espérez-vous aujourd’hui pour le FCS ?

Qu’il redevienne attractif comme il pouvait l’être à mon époque. Il y a un tel potentiel footballistique dans cette ville… Je pense qu’avec le retour de certains dirigeants, une nouvelle dynamique va s’enclencher. Le réservoir est immense. Il est parfois préférable de repartir de très bas. Ce n’est pas plus mal.

 

*Il a débuté le football à 5 ans au Football Club Seynois. Il y a joué dix ans avant de rejoindre le centre de formation de Toulon.

Conférence de presse du jeudi 14 octobre en salle de réception de l'Hôtel de Ville

Partage
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp