Evelyne Olivero-Acquati : à l’aise dans son basket

Membre depuis plus de trente ans de La Seyne Basket, Evelyne Olivero-Acquati en a pris la présidence en 2014. Elle nous raconte l’évolution de son club et la création d’une cellule de haut niveau en partenariat avec les Maristes.

S’il est une association sportive qui a su prendre le virage de la modernité et du savoir-faire, nul doute que La Seyne Basket pourrait faire figure d’exemple. Evelyne Olivero-Acquati en est la pièce angulaire. Elle a su impulser une nouvelle dynamique à ce club historique de la commune, dont le roman débute en 1955.

Celui d’Evelyne – en tant que dirigeante – a commencé alors qu’elle n’avait que 18 ans. Trente-quatre ans plus tard, elle est en première ligne et permet à cette association d’afficher quatre labels de la Fédération Française de Basket pour leurs actions auprès des enfants (mini-basket), du secteur santé, des actions sociales et du haut niveau de leur formation, notamment chez les filles.

Ce dernier label est le fruit d’une collaboration étroite avec les Maristes qui participent activement au centre de perfectionnement créé en 2020 à La Seyne.

«  Grâce aux Maristes, nous avons pu créer un projet de développement et de perfectionnement féminin dans la commune, explique-t-elle. Nous avons recruté une douzaine de jeunes filles issues du Var et des Bouches du Rhône, qui y suivent leur scolarité et dorment à l’internat. Ces filles viennent alimenter les formations U15 et U18 au plus haut niveau régional et national, avec pour objectif final d’intégrer l’équipe senior de Nationale 3 que nous aimerions faire accéder à un niveau encore supérieur ».

Le club a également pris le virage olympique avec le 3×3 qui a fait son apparition cet été aux JO de Tokyo. Des efforts ont également été fournis sur les activités loisirs et de sport santé, qui permet aujourd’hui à La Seyne Basket de compter plus de 220 licenciés.

Partage