Julia Canestrelli : objectif Paris 2024 !

La Seynoise Julia Canestrelli est devenue championne du monde junior de tir à la carabine au Pérou. Membre du pôle France à Strasbourg, elle a dans le viseur les Jeux Olympiques de Paris 2024 où elle a de sérieuses chances de participation malgré son jeune âge.

Qui aurait pu imaginer qu’une jeune fille accroc du tir au ballon à Funnyland aux Sablettes, défende un jour les couleurs françaises et par la même occasion celle de la commune aux Jeux Olympiques de Paris en 2024 ?

Certes, Julia Canestrelli n’est pas encore certaine de sa participation au JO. Mais son titre de championne du Monde junior acquis au Pérou cet automne, devant l’américaine Mary Trucker vice-championne olympique à Tokyo, laisse entrevoir un avenir radieux à cette jeune seynoise qui a débuté le tir à Ollioules avant de rejoindre la STT à Toulon.

« Comme il n’y a pas de clubs dans la ville, il a fallu que je m’exporte, raconte-t-elle. Mes parents habitent néanmoins toujours ici où j’ai d’ailleurs grandi. Je reviens à chaque vacance si mon emploi du temps me le permet. Sinon, je m’entraîne tous les jours au pôle France de Strasbourg avec les meilleures françaises, notamment Océane Muller qui est championne du Monde junior et qui me pousse à me surpasser ».

Multiple championne de France dans les catégories minimes, cadettes et juniors, elle figure déjà parmi les meilleures tricolores, tout en devenant la référence mondiale junior sur le tir 3 positions à 50 mètres, discipline la plus exigeante de ce sport.

Des performances qui donnent forcément une autre dimension à sa carrière, au sein d’un sport méconnu, mais qui demande une préparation intense.

« Il y a du travail de gainage et de musculation, notamment sur les muscles profonds avec notre préparateur physique à raison de deux ou trois fois par semaine. Le but est d’avoir le meilleur équilibre possible et de ne plus bouger. Il y a également de nombreuses séances sur la concentration et la respiration, deux éléments essentiels très longs à acquérir ».

La jeune fille, âgée de 16 ans à peine, semble apprendre en tous cas à vitesse grand V. Et quelque chose nous dit que sa progression n’est pas prête de s’arrêter…

Réception à l'Hôtel de ville par madame le maire Nathalie Bicais et Daniel Martinez, délégué aux sports, le 21 décembre dernier

Partage
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp