Le brigadier Sara chevalier de l’Ordre National du Mérite

Le 19 septembre dernier, le brigadier Sara*, de l’Unité de Sécurisation Nocturne, a été fait chevalier de l’Ordre National du Mérite. Le 29 octobre 2020, la policière municipale, alors en poste à Nice, était intervenue sur l’attentat de la basilique Notre Dame qui avait fait trois victimes.

« Je souhaitais changer de cadre après mon intervention ». Brigadière à la Police municipale de La Seyne depuis mars 2022, Sara, 33 ans, garde en tête les terribles images de l’attentat de la basilique de Nice. « Le 29 octobre 2020, au matin, on reçoit un appel des pompiers, commence le brigadier Patrice, venu spécialement de Nice. Des collègues ont fait feu sur un terroriste. Avec Sarah et Quentin, nous évacuons le jardin d’enfants avant de pénétrer dans la basilique », poursuit le policier municipal, ancien des forces spéciales. Est-il encore valide ? A-t-il des complices ? Une ceinture d’explosifs? « Si tu y vas, je viens », assure à Patrice le brigadier Sarah. Franchies les multiples portes du presbytère, les trois policiers municipaux vont au contact de l’agresseur qui git au sol, toujours vivant. « Sans te poser de question, tu l’as menotté et procédé aux palpations », poursuit le brigadier Patrice. Suit une heure interminable durant laquelle le RAID et la BAC sécurisent le périmètre. « En sortant, nous apercevons les trois corps des victimes. Depuis ce jour, plus qu’une collègue, tu es devenue une amie. Tu es une très belle personne », confie-t-il avec émotion avant de lui remettre, au nom du Président de la République, les insignes de chevalier de l’Ordre National du Mérite.

* Pour des raisons de sécurité, seuls les grades et prénoms des protagonistes sont cités.

« Détermination, droiture, altruisme »

Sara fait ses premiers pas dans la sécurité en tant qu’agent de sûreté dans un hospice, pour financer sa licence universitaire. A 22 ans, elle devient adjointe volontaire puis sous-officier dans la Gendarmerie nationale en Savoie. En 2017, elle rejoint la Police municipale de Rumilly (Haute-Savoie) puis celle de Nice (Alpes-Maritimes) en 2019 et celle de La Seyne en 2022.

« En tant que Maire et citoyenne, c’est avec beaucoup de plaisir que je vous accueille aujourd’hui, assure Nathalie Bicais**. « A l’évocation de vos états de service, je me rappelle ces  mots de Chateaubriand : « C’est le devoir qui crée le droit ». Si nous vivons dans un Etat de droit, c’est parce qu’il existe des personnes de devoir comme vous. Femme de devoir mais également femme de terrain ! Depuis mars dernier, vous avez intégré l’Unité de Sécurisation Nocturne. Vous faites partie des” héros du quotidien”. Au cœur de la nuit, vous apportez aide, sérénité et sécurité aux habitants ».

** On notait également la présence de Gérard Beccaria, adjoint délégué à la Police municipale, de Cheikh Mansour, adjoint délégué à la Politique de la Ville et Ludovic Pontone, conseiller délégué à la Sécurité civile.
Partage