Le Mouvement VINGT ET UN à la galerie Hoche

Le 4 août dernier, la galerie Hoche accueillait le vernissage de l’exposition du Mouvement VINGT et UN. L’occasion pour Patrick Pognant-Gros et Philippe Teurnier de présenter leurs oeuvres ainsi que celles de leur acolyte Daniel-Antoine Arride, souffrant ce jour-là. Dominique Baviera, adjoint à la culture et par ailleurs conseiller artistique du collectif, était présent. Un concert du groupe de rock En Apparté clôturait ce vernissage. A découvrir jusqu’au 4 septembre.

Dominique Baviera, adjoint délégué à la culture, en rappelle la genèse : “Le Mouvement VINGT-ET-UN auquel j’ai l’immense plaisir d’appartenir, est né, à Toulon, le 21 août 2021, au 21ème étage d’un très bel immeuble, à 21 heures, au 21ème siècle. D’où son appellation”. Et l’élu de résumer ainsi l’esprit du Mouvement : “Il est question de se défaire de toute référence passée, de toute culture personnelle acquise par l’éducation, pour repartir sur des bases nouvelles”.

Ce que Daniel-Antoine Arride, fondateur du mouvement, traduit ainsi : “Au carrefour du primitivisme nouveau et de l’expressionnisme abstrait, VINGT ET UN se situe là où on ne l’attend pas. Le mouvement VINGT ET UN prétend s’affranchir de toute instance extérieure et ne se lég itimer qu’avec sa puissance créative.
Le but de VINGT ET UN est de ne pas se contenter de faire comme avant, de reproduire sans fin le passé. La vie est un changement permanent et requiert une capacité d’adaptation en continu. Ce qui a bien fonctionné un moment doit être revu et revisité pour avancer et innover. Il n’est pas simple d’utiliser un nouveau logiciel, de s’adapter aux nouvelles technologies dans un monde où tout va trop vite, mais c’est dans cette initiation constante que se logent l’évolution et l’innovation. Chacun de nous quatre a passé sa vie à apprendre, désapprendre et réapprendre, les anciens apprentissages enrichissant les nouveaux.
Il ne s’agit pas d’oublier ce que l’on sait faire mais bien de rester en éveil et de se libérer des idées reçues, des certitudes et des automatismes pour cultiver sa différence et construire son destin. VINGT ET UN c’est la représentation de la vie : tous les bonheurs, toutes les émotions, toutes les tragédies, toute l’extase, tous les drames : tout cela est représenté dans la peinture, la sculpture, la musique, la photographie… toutes les expressions d’art.
Nous ne nous cachons pas derrière l’art au contraire nous nous exposons en sachant que nous prenons le risque d’être critiqués et incompris.
Pour nous, le but de l’Art est d’échanger”

Ouvert du mardi au samedi
De 10h à 12h et de 15h à 18h
Le dimanche de 10h à 12h
GALERIE HOCHE, 18 avenue Lazare-Hoche

Visite de Nathalie Bicais, maire de La Seyne, le 29 août 2022.

Partage