Les élus en renfort dans les restaurants scolaires

En temps normal, la commune dispose de 300 agents, pour encadrer les temps méridiens sur les 30 écoles de la ville. Depuis le début de l’année, nous connaissons une forte hausse de l’absentéisme due à la pandémie actuelle.

Toutes absences cumulées, nous arrivons à un taux record compris entre 30% et 40% des effectifs, soit environ 100 agents manquants sur les temps méridiens. Afin de remédier à cette situation, les élus et l’administration font bloc pour garantir une certaine stabilité sur le temps méridien.

Aussi, pour faire face à cette problématique inédite, la mairie a recruté, dans un premier temps, 17 agents en renfort. Elle a également réorganisé les missions des services jeunesse et sport pour pallier cet absentéisme. A ce titre, l’adaptabilité et la réactivité des agents communaux et du corps enseignant est à saluer.

« Aujourd’hui, les élus de la ville se mobilisent et apportent leur aide pour servir des repas, explique Ludovic Pontone (ici à droite), conseiller municipal et départemental. Nous souhaitons soulager le personnel présent pour encadrer le temps méridien mais aussi rassurer les parents d’élèves. Notre rôle est d’aider et de servir, et nous ne manquerons pas à notre devoir », poursuit l’élu de terrain, qui servait à l’école Malsert. Ses collègues Marie-Claude Paganelli-Argiolas, Lydie Onteniente-Deroin, Valérie Guittienne, Véronique Leportois, Sophie Robert, Corinne Chenet et Malika Baghdad intervenaient respectivement à l’école élémentaire Toussaint-Merle, à l’école maternelle Saint-Exupéry, à l’école Derrida, à l’école élémentaire Léo Lagrange, à l’école Jean-Jacques Rousseau et à l’école Derrida.

Toutefois, dans le but de faciliter cette action collective, la Ville invite les parents, lorsqu’ils le peuvent, à récupérer leurs enfants sur le temps du midi.

Partage