“L’Oeil en Seyne” invite Claude Gassian

Le 17ème festival international de photographie “l’OEil en Seyne” présente l’exposition photographique Claude Gassian du samedi 18 septembre 2021
au mercredi 5 janvier 2022 à la villa Tamaris Pacha.

Claude Gassian vit et travaille à Paris. C’est pour photographier les musiciens au plus près de sa passion que Claude Gassian s’empare du boîtier paternel à l’aube des années 1970. Pour être contre la scène ou dans les coulisses. Pour voir Led Zeppelin à l’Olympia fin 1969, Hendrix ou les Doors à l’île de Wight… Concert après concert, le photographe affine son cadre et signe ses premières parutions dans la presse musicale, avant de s’imposer comme un partenaire incontournable de la presse généraliste. Mais la véritable révélation photographique s’opère, quelques années plus tard, avec l’explosion du rock, l’émergence d’une nouvelle génération plus incisive, mais aussi plus disponible…. De ses photographies de scène très puissantes et pleines d’énergie à ses portraits posés, plus silencieux, cette propension à saisir ce qui se cache sous la panoplie du musicien s’affirme au fil du temps dans un style photographique très personnel. Claude Gassian développe ainsi une écriture qui lui ouvre l’intimité des plus grands, toutes ces icônes qui font l’histoire de la musique. Une confiance entre le photographe et les artistes s’installe, lui permettant de les montrer sous un autre jour, plus authentiques, loin des images officielles, presque anonymes. Après Eurythmics en 1986, The Rolling Stones ou encore Prince l’emmènent en tournée dans les années 1990…

Parallèlement, il poursuit avec de nombreux artistes de la scène française ses expériences photographiques qui donnent naissance à de multiples ouvrages. Plusieurs livres (Rock Images en 1990, Claude Gassian photographies 1970-2001, un imposant volume publié en 2001 aux éditions La Martinière, ou encore Chanson(s) française, en 2017), ainsi que de nombreuses expositions (galerie Acte 2 en 2002, musée d’Art contemporain de Lyon en 2003, Govinda Gallery, Washington en 2007, Rencontres internationales de la photographie d’Arles 2010, A Galerie en 2017…) retracent l’ensemble de son travail. En marge de ses photographies de musiciens, Claude Gassian développe une recherche très personnelle autour de structures graphiques, de paysages urbains, comme un véritable contrepoint à son immense galerie de portraits.

Vernissage vendredi 17 septembre à partir de 15h.
De 14h à 18h30 sauf lundi Villa Tamaris centre d’art, 295 avenue de la grande maison. Entrée libre. Infos : 04 94 06 84 00 ou villatamaris.fr
Partage
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp