Port de St-Elme : le canal d’avivement inauguré

Le 21 juin dernier, la Métropole TPM, représentée par Nathalie Bicais*, maire de La Seyne, a inauguré le canal d’avivement du port de St-Elme. L’occasion d’éviter les accumulations de déchets de posidonies tout en favorisant le retour de la faune et de la flore.

« C’est la fin d’un serpent de mer », se félicite Nathalie Bicais. « Ce port, véritable carte postale de la Méditerranée, ne sera plus soumis aux obligations récurrentes de dragage ». Débutés le 3 janvier 2022, les travaux réalisés par la Métropole TPM ont permis de recréer via un canal un courant nord sud dans le port afin de chasser les feuilles mortes de posidonies. Sa longueur, de 70 mètres, et sa largeur, de 4 mètres, sont censées créer un courant suffisant pour éviter les accumulations. « Aujourd’hui, je suis un homme heureux. C’est un magnifique projet qui aboutit enfin », sourit Jo Minitti, adjoint délégué à la vie portuaire. « Je remercie pour leur patience les riverains, mais également les usagers du port et les associations ».

Entériné par la conseil portuaire exceptionnel du 27 janvier 2020, cet ouvrage avait en amont été présenté aux élus seynois, aux pêcheurs, aux plongeurs et aux représentants des associations nautiques. « Chaque année, la campagne annuelle d’enlèvement de 2 à 3 000 m3 de feuilles mortes représentait un coût de 220 000 euros », rapporte le technicien de TPM. Autant d’économies réalisées pour l’avenir.

* On notait également la présence de Jo Minitti, adjoint délégué à la vie portuaire, de Christine Sinquin, adjointe déléguée à l’environnement, et de Daniel Martinez, conseiller municipal délégué aux sports.

Bon à savoir

Sous maîtrise d’oeuvre et d’ouvrage de la Métropole TPM, le canal, d’un coût de 729 713 euros HT, a été financé grâce au concours du gouvernement / France relance au titre de la dotation en soutien à l’investissement local. Long de 70 mètres et large de 4 mètres, le canal est composé de 30 pièces de préfabriqués en béton armé. Une première passerelle piétons, d’une largeur de 8 mètres, permet l’accès à la jetée et aux bâtiments de la base nautique. Une deuxième passerelle piétons, d’une largeur de 12 mètres, conduit au bâtiment de stockage de matériels des associations nautiques. Une troisième passerelle d’accès au terre-plein, d’une largeur de 6 mètres, supporte une charge de 3,5 tonnes (camions).

Partage