« Rassembler autour d’un patrimoine vivant »

Les Journées européennes du patrimoine, programmées du 17 au 20 septembre, représentent chaque année une formidable occasion de mettre en lumière la richesse culturelle et historique seynoise. Cette édition 2021, elles seront en outre le meilleur prélude au grand rendez-vous des 25 et 26 septembre : « Bonaparte à La Seyne ».

« A ma connaissance, peu de villes ont une histoire et un patrimoine aussi riches que La Seyne », s’enthousiasme madame le maire Nathalie Bicais. La Seyne, qui selon elle, « ne peut revivre qu’à travers la prise en compte de ce patrimoine ». Aussi l’appréhende-t-elle comme « un support indispensable à la reconquête de la ville ».

« On voit l’évolution de la société seynoise à travers la pêche, la construction navale, la balnéarité, la défense militaire de la rade, les différents quartiers qui constituent une mosaïque », argumente Nathalie Bicais. Madame le maire fait également part de sa volonté de « valoriser le patrimoine du XXe siècle », auquel appartient notamment “le village Pouillon” (le hameau des Sablettes dont Fernand Pouillon est l’architecte). La réputation de l’héritage du XIXe siècle, dont fait partie la station balnéaire de Tamaris créée par Michel Pacha, n’étant plus à faire.

La fierté en héritage

Les journées européennes du patrimoine (JEP), qui se dérouleront du vendredi 17 au lundi 20 septembre prochains* représentent ainsi, selon Nathalie Bicais, une formidable occasion, à la fois de « se retrouver » et de montrer aux Seynois qu’ils ont « de quoi être extrêmement fiers ». « La construction navale est connue dans le monde entier, souligne-t-telle. Et cet héritage, nous le faisons vivre à travers l’exposition “Ces géants… fierté de la construction navale, la réhabilitation de la corniche, l’achat du fort Balaguier par la Ville pour y installer un projet de connaissance ou de reconnaissance de l’histoire de la plongée sous-marine… » Et madame le maire d’ajouter : « Pour faire vivre ce patrimoine nous avons aussi un certain nombres d’associations qui interviennent, nous avons affaire à des passionnés qui véhiculent une image positive de La Seyne. »

Un vaste programme, trois grands rendez-vous

Pour présenter le programme des JEP 2021, madame le maire Nathalie Bicais a choisi la place Daniel-Perrin, avec en toile de fond la Baleine de SockWildSketch

Dans l’éventail des nombreuses visites commentées, animations et conférences proposées lors de ces JEP 2021, Nathalie Bicais souhaite « mettre l’accent sur trois thèmes ». Le premier étant le Graphik Art Tour (samedi 18 septembre, rendez-vous à 14h30 galerie de L’Impasse). Elle considère en effet les fresques murales comme « un art en évolution » et, rappelle-t-elle : « Nous avons un niveau de réalisation exceptionnel, avec des œuvres majeures, comme la Marianne de Snake (sur le port) ou la Baleine de SockWildSketch (place Daniel-Perrin). »

Deuxième sujet tenant à cœur à madame le maire : le sentier sous-marin de la Verne, inauguré ce mois d’août, qui met en lumière « le patrimoine du vivant » en touchant « aux individus, à la nature, à la mer ». Or dit-elle, « on se rend compte qu’il y a une méconnaissance de ces fonds marins par la population ». Vous êtes donc invités à « enfiler un masque de plongée et regarder sous l’eau » (exploration guidée samedi 18 septembre, de 10h à 17h, matériel est à disposition sur place).

« Un haut fait historique »

Nathalie Bicais attire enfin l’attention sur « un haut fait historique » qui sera célébré les 25 et 26 septembre : « Quand Bonaparte arrive à La Seyne pour chasser les Anglais de la rade et lever le siège de Toulon. » Aussi est-elle ravie d’annoncer : « Pendant ces journées du patrimoine, nous allons faire une répétition générale de ce qui se passera en grand format la semaine suivante. Une fête populaire qui va rassembler tous les Seynois autour d’un patrimoine vivant et, se réjouit-elle, ce sera l’occasion de se costumer. » Madame le maire vous attend donc nombreux, pour participer à la retraite aux flambeaux, ce samedi 18 septembre à 20h. Rendez-vous à partir de 18h, soit à l’IPFM (allée des Forges), soit à l’Institut de biologie marine (corniche Michel-Pacha) pour converger vers le fort Balaguier où sera donné, à 21h, un balèti.

*Le programme complet est à retrouver ici (réservation conseillée sur l’ensemble des manifestations)

Partage
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp