Riders à Janas : la nature reprend ses droits

Des VTTistes indélicats avaient complètement “privatisé” plus d’un hectare de la forêt de Janas. La Ville, TPM et l’ONF ont entièrement remis le site en état afin de permettre à la forêt de se régénérer.

Christine Sinquin

La fête est finie pour les VTTistes indélicats et les riders qui s’étaient emparés d’un hectare sur le site des “Arènes” dans la forêt de Janas pour y exercer du VTT extrême. “Des stages lucratifs y étaient même organisés, déplore Christine Sinquin, adjointe déléguée à l’environnement et aux espaces naturels. En quelques années à peine, ils ont largement étendu le site en créant des bosses et des tremplins avec des branches d’arbres qu’ils ont coupées, des palettes et des gravats qu’ils ont ramenés. Bref, ils ont clairement abusé, déviant également l’écoulement naturel des eaux, et privant les promeneurs du site. Sans compter que leurs activités sont très dangereuses et que la Ville pourrait être tenue responsable en cas d’accident”.

Des années pour réparer l’écosystème

“Il nous appartient de préserver cet espace classé EBS(*) et Natura2000 et de le transmettre” insiste l’élue, accompagnée de Daniel Martinez, délégué aux sports, qui déplorait que ces riders aient “privatisé cet espace en mettant la nature et leur vie en danger”. Car les bosses et tremplins étaient “impressionnants” explique Hervé Maître, de l’Office national des forêts (voir photo ci-dessus). La remise en état et la protection du site ont été réalisées par les services techniques de Toulon-Provence-Méditerranée. Une remise en état certes rapide, mais il va falloir beaucoup plus de temps pour que l’écosystème se répare.

(*) Espaces boisés classés
Partage
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp