Réfugiés ukrainiens : une première famille est arrivée à La Seyne

Le 8 mars en fin d’après-midi, une première famille d’Ukrainiens est arrivée à l’Hôtel de Ville après un périple de cinq jours à travers l’Europe. Reçus par Nathalie Bicais et Marie-Claude Paganelli-Argiolas, adjointe aux jumelages, le couple et ses trois enfants vont être accueillis dans un appartement mis à disposition par Yves et Catherine Fredouille, cardiologue et gynécologue à la retraite, quartier de Tamaris.

« Je suis très touchée de vous savoir parmi nous à l’abri en sécurité ». Après avoir offert un rafraichissement, Nathalie Bicais a tenu à s’adresser à Alex, Alexandra et leurs enfants Evguenia (16 ans), Valéry (13 ans) et Wladimir (10 ans) venus de Kovel (Ouest de l’Ukraine, frontière polonaise) : « Je tiens, au nom de tous les Seynois, à exprimer notre soutien. Vous êtes partis à la hâte pour mettre votre famille à l’abri. La Seyne, sœur de Berdiansk, vous accueille. Je salue votre courage et votre dignité ainsi que la résistance héroïque du peuple ukrainien », poursuit Nathalie Bicais.

Présente lors de l’accueil, la famille hôte, en les personnes d’Yves et Catherine Fredouille, a été remerciée pour son geste (NDLR : ils mettent à disposition un appartement de vacances où ils accueillent leurs enfants l’été) « eux qui ont connu pareillement l’exil des rapatriés d’Algérie ». Nathalie Bicais a également salué l’investissement de Marie-Claude Paganelli-Argiolas, adjointe aux jumelages « pour tout le mal qu’elle se donne pour la logistique de l’accueil des réfugiés ».

La priorité, après le repos, consistera à scolariser les enfants. Le principal du collègue Paul Eluard, russophone, sera facilitateur. A noter qu’une association doit prendre en charge les différents frais afférents au logement.

Partage