Pont levant : Joris Jacquard a gravi l’Everest

Vendredi 4 février, Nathalie Bicais maire de La Seyne est venue encourager Joris Jacquard et Valérie Hirschfield qui gravissaient le Pont Levant afin de récolter des dons pour l’unité pédiatrique de l’Institut pédiatrique Gustave Roussy.

51 282 marches. 222 allers retours. Soit plus de 8 800 mètres de dénivelé positif. Vendredi 4 février, Joris Jacquard est parvenu une 14ème et ultime fois (voir carte de France ci-dessous) à gravir en moins de 12 heures la hauteur de l’Everest, dans le cadre du Projet Noé. Parti à 6h30 du matin, il a été rejoint à partir de 8 heures par l’athlète unijambiste seynoise Valérie Hirschfield accompagnée de Jérémy Lange et Ludovic Fromont, deux pompiers volontaires de Côte d’Or et de Haute-Saône et leur ARI (appareils respiratoires isolants).

A 14 heures, Nathalie Bicais, maire de La Seyne, est venue encourager les sportifs au haut du Pont-Levant. A ses côtés, Daniel Martinez, délégué aux sports, Sophie Robert, déléguée à la santé, Christelle Lachaud, déléguée à l’événementiel et Valérie Guittienne, déléguée au handicap avaient fait le déplacement. “Je suis trés touchée par votre présence”, a témoigné Valérie Hirschfield, qui visait ce jour-là les 22 allers – retours des 40 mètres du Pont-Levant. La collecte de fonds pour la recherche pédiatrique contre les cancers de l’institut Gustave Roussy est toujours ouverte :

https://www.helloasso.com/associations/la-fondation-gustave-roussy/formulaires/6/widget

 

Partage