Tisot organise son battle, en extérieur !  

Samedi a eu lieu un “battle” de hip-hop dans le centre-ville. Des jeunes venant de la région se sont affrontés devant le public seynois.  

“J’ai 38 ans et j’ai commencé le break à 16 ans à Tisot. C’est l’histoire d’un gamin de quartier qui découvre la culture, tombe amoureux d’une danse qu’il ne connaissait pas”. Kamel Loudjertil a participé à l’organisation du “battle” de hip-hop samedi place Martel-Esprit dans le centre-ville.  

Ce “battle”, réservé aux moins de 18 ans, était divisé en deux catégories distinctes : le un contre un, appelé “one versus one” et le deux contre deux, appelé “two versus two”. Une vingtaine de participants étaient présents, venant de 4 départements différents, pour s’affronter en face à face. 

Les gagnants viennent tout droit du groupe “Transcendance” d’Aix-en-Provence et ont remporté le “one versus one” et le “two versus two”. Félicitations à Noah Macca et Yass Yassine, qui ont battu les jeunes du centre Tisot en finale !  

Fini le huis-clos !  

Kamel Loudjertil est un intervenant au Centre culturel Tisot depuis près de douze ans. Il s’y rend 3 à 4h par semaine pour enseigner l’art du hip-hop aux jeunes Seynois. “Ça me tenait à cœur de faire découvrir ce milieu au grand public. C’était une belle surprise et une première du genre”, explique l’entraîneur des finalistes du “battle”.  

C’est également une réussite pour Malika Baghdad, adjointe du quartier nord, qui veut faire de l’accessibilité sa priorité. “Tisot se trouve dans la partie nord de La Seyne et ils exposent là-bas. Il est important pour nous de présenter les animations dans le centre-ville afin que les Seynois se sentent chez eux” 

Un succès pour une première réalisation, même si “le souhait est de faire une deuxième édition”, qui pourrait voir le jour dans les prochains mois selon Kamel.

Battle de hip-hop

Partage
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp