Moins gaspiller, mieux recycler

Les enfants de l’école Ernest-Renan ont pu expérimenter, durant l’année scolaire dernière, un projet de sensibilisation au gaspillage alimentaire et au recyclage de nos déchets. Des ateliers leur ont été proposés par Les Amis de la presqu’île de Giens, dans le cadre d’un programme métropolitain. Cette action a été déclinée à La Seyne-sur-Mer à l’initiative de Christine Sinquin, adjointe déléguée à l’environnement, qui souhaite la pérenniser.

Il n’y a pas de petits gestes quand il s’agit de préserver notre environnement ! Lutter contre le gaspillage alimentaire en fait partie. Faire preuve d’imagination pour réutiliser les déchets aussi. Et c’est précisément ce qui a été proposé, l’an dernier, aux enfants de l’école Ernest-Renan. Ce, par le biais de six ateliers animés par l’association Les Amis de la presqu’île de Giens. A l’initiative du projet, l’adjointe déléguée à l’environnement Christine Sinquin, souligne s’être saisie d’un programme « financé par la Métropole Toulon Provence Méditerranée ». « Je suis très heureuse que nous ayons pu bénéficier de cette action que nous souhaitons pouvoir pérenniser », commente-t-elle. D’autant que ce type d’opérations répond à une volonté de madame le maire Nathalie Bicais, qui avait fait part, lors de sa visite de la cuisine centrale en janvier dernier, de son souhait d’engager la restauration scolaire dans une démarche de lutte contre le gaspillage. L’association Les Amis de la presqu’île de Giens a décliné son intervention en trois ateliers “pesées” et trois ateliers “recyclages”.

Les premiers étaient organisés lors des temps méridiens, avec le soutien des services municipaux Éducation et enfance, Dispositifs éducatifs et Restauration scolaire, dans le but d’évaluer la quantité de denrées jetées à la fin du repas. Le challenge étant de les réduire.

Les ateliers “recyclage”, qui se sont déroulés les mercredis après-midi dans le cadre des accueils de loisirs assurés par la Caisse des écoles, ont ensuite mobilisé la créativité des jeunes participants. Ces derniers ont en effet appris à fabriquer de la peinture végétale à base de fruits et légumes, du papier recyclé à partir des feuilles jetées en classe ou à donner une seconde vie aux pots de yaourt et bouteilles en plastique –  atelier auquel a participé Christine Sinquin (en photo ci-dessus). Le tout pour confectionner objets et dessins, notamment pour la Fête des mères (photos ci-après).

Partage
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp